Villa romaine de Vilauba (Camós)

Le dieu Lare

Le dieu Lare protégeait la maison et ses habitants (Josep Curto)

Le dieu Lare protégeait la maison et ses habitants (Josep Curto)

Parmi les statuettes trouvées dans le laraire de Vilauba, abimé par un incendie au IIIe siècle ap. J.-C., se trouvait une petite figure en bronze de 11 centimètres de hauteur à l’effigie du dieu Lare, divinité protectrice de la maison. Le dieu, placé au-dessus d’un piédestal cylindrique, apparaît vêtu d’une tunique courte et a les bras ouverts, en attitude d’offrande. Dans une des mains, il tient une corne d’abondance tandis que dans l’autre, il tient une patère qui n’a pas été conservée.

scroll to top icon