Recherche de musée et de lieu

Villa romaine de Vilauba (Camós)

Camós

Villa romaine de Vilauba (Réseau d'archéologie, Josep Casanova)

Villa romaine de Vilauba (Réseau d'archéologie, Josep Casanova)

La villa romaine et wisigoth de Vilauba (Camós) a été découverte en 1932, mais les fouilles systématiques, coordonnées par le MACB ont commencé en 1978 et se sont prolongées jusqu'à nos jours. Nous avons la possibilité d'étudier à Vilauba les villas romaines de l'époque du haut empire (du I au IIIe siècle ap. J.-C), de l'époque du bas empire (IV-Ve siècle ap. J.-C.) et de l'époque wisigoth (VI-VIIe siècle ap. J.-C.), lorsque la villa fut transformée en un vicus ou village du haut Moyen-Âge. Cette étape du bas empire et la période wisigoth sont également présentes au Mas de Porqueres, connu pour sa nécropole et plusieurs temples de ces époques.

La recherche continue effectuée après de nombreuses campagnes archéologiques dans cette villa en fait la villa la mieux étudiée de Catalogne et un rendez-vous incontournable pour connaître le monde rural romain et wisigoth. Parmi les objet récupérés, il y a trois représentations en bronze du petit autel (larari), de nombreuses pièces de monnaie, des vases en céramique, des outils en os, bronze ou fer, des restes humains, de la faune et des végétaux carbonisés. Le site archéologique a été restauré et préparé pour les visiteurs.

DOMAINES

<p>Vue partielle de la villa romaine de Vilauba</p>
La villa romaine (Ier - Ve siècles ap. J.-C.)
La villa romaine (Ier - Ve siècles ap. J.-C.)
<p>Reconstruction id&eacute;ale du village. Photographie de Jordi Sagrera.</p>
Le village wisigoth (Ier V-VII apr. J.-C.)
Le village wisigoth (Ier V-VII apr. J.-C.)

OBJETS

<p>Le collier d&rsquo;or et de perles de rivi&egrave;re est une des pi&egrave;ces les plus singuli&egrave;res de Vilauba. Photographie de Jordi Banal. Villa romaine de Vilauba (Cam&oacute;s). Monast&egrave;re de Saint Esteve de Banyoles. Mus&eacute;e Arch&eacute;ologique de Banyoles (MACB).</p>
Le collier d’or et de perles
Le collier d’or et de perles
<p>D&eacute; en os trouv&eacute; &agrave; Vilauba. Photographie de Josep Curto. Villa romaine de Vilauba (Cam&oacute;s). Monast&egrave;re de Saint Esteve de Banyoles. Mus&eacute;e Arch&eacute;ologique de Banyoles (MACB).</p>
Les dés à jouer
Les dés à jouer
<p>Fragment d&rsquo;inscription d&eacute;di&eacute;e &agrave; Germanicus. Photographie de Josep Curto. Villa romaine de Vilauba (Cam&oacute;s). Monast&egrave;re de Saint Esteve de Banyoles. Mus&eacute;e Arch&eacute;ologique de Banyoles (MACB).</p>
L’inscription de Germanicus
L’inscription de Germanicus
<p>Le dieu Lare prot&eacute;geait la maison et ses habitants. Photographie de Josep Curto. Villa romaine de Vilauba (Cam&oacute;s). Monast&egrave;re de Saint Esteve de Banyoles. Mus&eacute;e Arch&eacute;ologique de Banyoles (MACB).</p>
Le dieu Lare
Le dieu Lare

RENSEIGNEMENT

ADRESSE
TARIFS
TÉLÉPHONE
WEB
http://www.museusdebanyoles.cat
HORAIRES
COMMENT Y ARRIVER
ADRESSE ÉLECTRONIQUE
comunicaciomuseus@ajbanyoles.org

CARTE

scroll to top icon