Chercheur de musées

Tinglado 4

6. Les villas et le monde rural

Les villes romaines s’étendaient bien au-delà du centre fortifié, et comprenaient un territoire (ager) qui fournissait les ressources basiques, principalement alimentaires. Plusieurs villas et établissements de production furent installés autour de Tarraco, en particulier sur les plaines fertiles de la rive droite de la rivière Francolí.

Généralement, la villa était l’édification principale d’une propriété rustique (fundus), qui centralisait la production agricole et de la pêche (presses, entreposage des produits, logements pour les esclaves, ateliers, etc.). La villa possédait, en outre, une partie résidentielle destinée aux propriétaires ou aux gardiens. Ces propriétés possédaient également des poteries destinées à la confection d’objets en céramique, de matériaux de construction et principalement d’amphores pour transporter les excédents de vin, d’huile ou de conserves.

Près de ces villas principalement consacrées à l’exploitation des ressources alimentaires et de la pêche, se trouvaient de grandes et somptueuses villas résidentielles destinées aux loisirs et au repos des catégories de population plus riches et aristocratiques. La vie à la campagne mais sans renoncer aux plaisirs de la vie urbaine : salles à manger luxueuses (triclinia), bâtiments de bains spectaculaires (balnea) et un ensemble de pièces et d’espaces consacrés à faire de la villa un lieu de plaisir et de repos.

OBJETS

<p>Mosa&iuml;que murale avec une repr&eacute;sentation masculine</p>
Mosaïque mural
Mosaïque mural
<p>Mosa&iuml;que mural de Mn&eacute;mosyne, d&eacute;esse de la m&eacute;moire et m&egrave;re des neuf muses</p>
Mnémosyne
Mnémosyne
<p>Statue repr&eacute;sentant le jeune Antino&uuml;s, II<sup>e</sup> si&egrave;cle ap. J.-C., marbre blanc, 98&nbsp;&times; 30 &times; 18&nbsp;cm&nbsp;</p>
Antinoüs_
Antinoüs_
scroll to top icon