Chercheur de musées

Seró. Espace de transmission

Salle des stèles

La proximité des stèles permet de saisir tous les détails de leur décoration

La proximité des stèles permet de saisir tous les détails de leur décoration

On accède à la salle des stèles par un labyrinthe carré en spirale présentant une légère pente. Le visiteur est entouré d’objets en céramiques ajourés qui laissent passer la lumière, l’air, les odeurs de la campagne, la brume, etc. L’intensité lumineuse diminue, le sol carrelé se désagrège et, en arrivant dans la salle, la lumière zénithale attire notre regard sur la surface gravée de chacune des stèles. Le passage dans le couloir semble avoir émoussé tous nos sens.

Une fois dans la salle, un plan horizontal en poussière d’argile montre l’empreinte que laisse chaque visiteur à son passage. Parmi les vestiges de la salle, on trouve les fragments d'un menhir sculpté représentant des personnages. Ces fragments formeraient le menhir le plus haut d'Europe, avec 7 mètres.

Pour sortir on emprunte le même labyrinthe, en sens inverse, sans croiser les visiteurs qui entrent. Petit à petit, la lumière et les sons s'intensifient, jusqu'à ce que, à la sortie, la vue d’un champ de blé à l’horizon nous ramène dans les paysages agricoles caractéristiques de la région de la Noguera.

OBJETS

<p>D&eacute;tail d&rsquo;une des st&egrave;les qui composaient le menhir, ant&eacute;rieur au troisi&egrave;me mill&eacute;naire av. J.-C.</p>
Fragment de menhir
Fragment de menhir
scroll to top icon