Chercheur de musées

Musée municipal Joan Abelló

Abelló et Dalí

Joan Abelló et Salvador Dalí à l’Hôtel Ritz en 1970

Joan Abelló et Salvador Dalí à l’Hôtel Ritz en 1970

Joan Abelló et Salvador Dalí établirent une relation d’amitié très personnelle entre le milieu des années soixante et le milieu des années soixante-dix. De là est né un certain degré de collaboration qui peut aujourd’hui être constaté grâce à des témoignages concrets présents au Musée Abelló.

Un exemple précis est tiré de l'œuvre El retrat d’Abelló, dans laquelle Dalí montre Abelló comme étant très chevaleresque. Dalí voyait Abelló comme un homme combattant, en quête de son rêve : le Musée Abelló. C’est pour cela que le musée accueille également deux affiches datant des années 70 du futur musée, peintes par Dalí lui-même.

L’autre œuvre exemplaire est le Rocibaquinante, qui provient du nom de deux célèbres chevaux : le Rocinante du Quichotte et le Babieca du Cid Campeador. De cette manière, Dalí symbolise la ténacité d’Abelló à vouloir créer son propre musée qu’il a tant désiré pendant des années.

AUDIOGUIDE

13 Portrait de Joan Abelló, Dalí

Écoutez le guide audio de ce musée

Tous les audios disponibles
scroll to top icon