Chercheur de musées

Musée des Saints d'Olot

La tradition de la fabrication de crèches de Noël à Olot.

Salle de crèches. Collection : Fond Renart. Photo : Blai Farran.

Salle de crèches. Collection : Fond Renart. Photo : Blai Farran.

À part les crèches de Noël historiques qui décoraient traditionnellement les principales églises d’Olot ou les manoirs seigneuriaux, comme can Trincheria ou can Vayreda, la tradition des crèches de Noël particulières était fortement ancrée dans la ville. À la fin du XIXe siècle, les crèches de Noël pouvaient être visitées dans les différents établissements et maisons d’Olot. Mais c’est au début du XXe siècle que la ville vivra une véritable fièvre des crèches de Noël et les ateliers de saints autant que les diverses associations à caractère religieux et patriotique de la ville y contribueront d’une façon décisive.

Le premier concours de crèches de Noël a été annoncé en 1914, organisé par le magazine El Deber, fondé par le recteur Ferrer. L’organisation et l’apogée des crèches de Noël continueront jusqu’aux années soixante-dix, hormis la période de la Guerre Civile espagnole (1936 - 1939).

Ramon Amadeu, considéré comme le père de la tradition des crèches de Noël en Catalogne, a eu un lien très étroit avec Olot. Le sculpteur, de style baroque avec des influences néoclassiques, a modelé à Olot une importante série de figures de crèche de Noël inspirées d’une conception naturaliste et de la tradition des crèches de Noël de Naples, une des plus anciennes et qui a été conservée intacte au fil des siècles. 

Amadeu créa une école et forma tout un groupe d’élèves et de sympathisants, pratiquement méconnus, constituant ce qui était connu sous le nom de « l’Escola Pessebrista d'Olot» (l’École de Crèches de Noël d’Olot), une façon de faire qui a suivi un parcours différent des autres courants d’écoles de crèches de Noël catalanes. Une ligne plus artisanale et industrielle qu’artistique, étroitement liée à la grande production de saints et d'images religieuses d'Olot.

scroll to top icon