Chercheur de musées

Musée de Maricel

Portrait du peintre Ètienne Terrus

3C. Les années de Céret et Perpignan

3C. Les années de Céret et Perpignan

Manolo Hugué (Barcelona, 1872 - Caldes de Montbui, 1945)

Portrait du peintre Étienne Terrus

s.d.

Gouache sur papier

Museu Thermalia, Caldes de Montbui (Barcelona)

En 1919, après la Grande Guerre, Violet vendit son atelier de Sant Martí à Prades et acheta une propriété à Céret, où il ouvrit un atelier avec four céramique qu'il dénomma Sant Joan, et qu'il ferma au début de la Seconde Guerre mondiale. A Céret, Violet reçut souvent la visite du sculpteur Manolo Hugué, à l'occasion de son deuxième séjour au Vallespir, et fréquenta aussi son bon ami, le musicien Déodat de Séverac. Dans les années 1920, le sculpteur s'investit dans de nouveaux projets, comme ses travaux avec planche de cuivre repoussée, à l'aide du sculpteur catalan Miquel Paredes. En 1924, quelques-unes de ses œuvres réalisées au moyen de cette technique furent exposées à la Sala Dalmau de Barcelone. Miquel Paredes collabora avec Violet à la réalisation de divers reliefs en cuivre des monuments aux morts de la Première Guerre mondiale. A cette époque-là, le sculpteur fonda aussi une entreprise de céramique et d'éléments décoratifs, et, quelque temps après, un atelier de forge artistique. Parmi ses assistants et collaborateurs de ces années-là figurent notamment le sculpteur de Lleida Josep Biosca i Biosca, qui travailla avec Violet à Céret, et Marcel Gili, à Perpignan. Fuyant les désastres de la guerre d'Espagne, le céramiste Llorens Artigas se réfugia à Céret, où il put partager l’utilisation du four céramique avec le sculpteur.

scroll to top icon