Chercheur de musées

Musée de Maricel

Figure assise sur un fond jaune

Auguste Rodin (Paris, 1840 – Meudon, France, 1917)
Figure assise sur un fond jaune, 1896-1899
Dessin au crayon graphite et aquarelle sur papier collé sur carton

Auguste Rodin (Paris, 1840 – Meudon, France, 1917)

Figure assise sur un fond jaune, 1896-1899

Dessin au crayon graphite et aquarelle sur papier collé sur carton

Dans les dessins du sculpteur Auguste Rodin, il faut souligner la légèreté du tracé, toujours résolu avec une grande facilité. L’utilisation de l’aquarelle, d’une manière très subtile, est uniquement modulée sur les cheveux, alors que sur le corps, elle devient une encre plate.

Les biographes du sculpteur rappellent que ce dernier fuyait l’utilisation de mannequins professionnels et choisissait toujours des femmes sans expérience dans ce domaine, tels des acrobates ou des artistes. Dans ce genre d’études, Rodin annule complètement le posé formel, et opte pour la captation d’un moment d’intimité et de recueil ou d’un point de vue féminin complètement innovateur, comme c’est le cas de la seconde aquarelle de l'artiste que nous pouvons voir ci-après, où la figure, outre le fait d’être prise de dos et du bas vers le haut, exprime un mouvement.

Ces traits différentiels des dessins du sculpteur leur ont valu d’être qualifiés de révolutionnaires, et, parfois même, à cause du traitement cru du corps féminin, d’obscènes.  

scroll to top icon