Chercheur de musées

Musée de Maricel

4. MÉTAPHYSIQUE, SURRÉALISME(S) ET LOGICOFOBISME

Àngel Planells i Cruanyes (Cadaqués, 1901 – Blanes, 1989)
Crim perfecte, cap a 1929
Oli sobre taula
Col·lecció particular

Àngel Planells i Cruanyes (Cadaqués, 1901 – Blanes, 1989)

Crim perfecte, cap a 1929

Oli sobre taula

Col·lecció particular

Giorgio de Chirico et les artistes du magazine italien Valore Plastici, les créateurs de la peinture métaphysique et de la réalité troublante, ont laissé une empreinte très évidente chez les peintres de chez nous comme Salvador Dalí, pionnier de l'héritage.

Dalí devint l'un des grands diffuseurs du travail de De Chirico, aux côtés des surréalistes parisiens, qui le réinterprétèrent pour montrer la réalité intérieure. Àngel Planells et Joan Massanet ont reçu l'influence de la peinture métaphysique par le biais de Dalí. Dans ces mêmes années, plusieurs peintres élaborent des œuvres avec l'esthétique de la métaphysique, du réalisme magique ou de la réalité fantastique, telles qu’Antoni Garcia Lamolla, Ángeles Santos Torroella ou Ramon Calsina.

L’Exposition Logicofobiste de 1936 est le chant du cygne de toute une génération d'artistes qui travaillent avec les nouveaux langages du réalisme magique, de la métaphysique et des surréalisme(s). Mais la guerre civile coupera cruellement ses diverses trajectoires.

scroll to top icon