Chercheur de musées

Musée de l'Anchois et du Sel

Cimetière marin

Vue des niches couronnées de tympans triangulaires, toutes peintes en blanc et avec la mer au fond.

Vue des niches couronnées de tympans triangulaires, toutes peintes en blanc et avec la mer au fond.

Situé dans la rue Garbi, au numéro 15, il est un joyau connu de l'architecture méditerranéenne de style néoclassique avec des sépultures caractéristiques surmontés de triangles et blanchies à la chaux. Il a été construit en 1835 et se compose d'un atrium d'entrée, une seconde enceinte avec un grand nombre de sépultures et un troisième avec quatre mausolées. La chapelle se trouve au mausolée de la famille Maranges. Divers illustres de L’Escalay reposent parmi lesquels l'écrivain Catherine Albert et Paradis, Victor Català, et le photographe Josep Esquirol. Déclaré monument historique en 1974, il est actuellement considéré bien culturel d'intérêt national.

 

Me’n vaig al cementiri del meu poble (Je vais au cimetière de mon village)

bell en sa solitud, senzill i noble (beau dans sa solitude, simple et noble)

Tot ell parat de blanc, color de pau (Tout paré de blanc, couleur de paix)

Sota el sol esplendent i un gran cel blau. (Sous un soleil resplendissant et un grand ciel bleu.)

 

M’hi passejo tot sol pel cementiri (Je marche seul dans le cimetière)

Com un escarabat per dins d’un lliri (Comme un scarabée à l'intérieur d'un iris)

I m’apar que és quelcom profanador (Et il me semble que c'est quelque chose de profanant)

De mos passos inquiets la lleu remor (De mes pas inquiets la lrumeur légère.)

 

El terrer, adobat amb carn humana (Le sol, fertilisé avec de la chair humaine)

és divís en jardins de folla ufana (est divisé en jardins de folle vanité)

i entorn d’ells, en fileres apretats (et tout autour, en rangs serrés,)

els nínxols van traient llurs blancs esclats. (les sépultures montraient leurs éclats blancs.)

 

Dintre els nínxols i sota els bells jardins (Dans la sépulture, sous les beaux jardins)

tinc un món enterrat de conveïns (j'ai un monde de proches enterrés)

d’homes, dones, infants que he conegut (des hommes, des femmes, des enfants que j'ai connus)

i que han mort un a un sens fer traüt. (et qui sont morts sans faire de raffut.)

Víctor Català

CARTE

RENSEIGNEMENT

ADRESSE
scroll to top icon