Chercheur de musées

Musée d’Arenys de Mar. Musée Mollfulleda de Minéralogie

Les minéraux de Catalogne

Tartareu Aerinite. Photo: Lisard Torró.

Tartareu Aerinite. Photo: Lisard Torró.

L’histoire de l’industrie minière en Catalogne remonte très en arrière et même si l’on est tenté de croire qu’elle a été peu significative, l’existence de différents musées et de mines ouvertes ainsi que notre   propre collection, témoignent de son importance.

En Catalogne cette industrie démarre avec force depuis le Néolithique. Les mines de “Can Tintorer” à Gavà (Barcelona) d’où l’on extrayait la variscite (phosphate d’aluminium) pour des applications ornementales, se trouvent parmi les plus anciennes mines en galerie d’Europe (3500 aC). Il en est de même du sel de la “Vall Salina” de Cardona (Lleida), dont l’extraction a commencé aussi dans le Néolithique. Pline, à l’époque romaine, décrivait la montagne de sel comme une merveille de la Nature.

La présence de l’Empire Romain à Tarraco était étroitement liée à l’exploitation des mines de Bellmunt et Falset (Tarragone) d’où l’on extrayait de l’argent et de la galène pour en obtenir du plomb.

Au Moyen Age on a continué l’extraction de l’argent et on a développé l’industrie du fer, à partir du minerai de magnétite, au lieu-dit “Les Ferreres” de Les Borges del Camp (Tarragone) ou de la goéthite à “Can Palomeres” de Malgrat (Barcelone)

Une notable industrie du fer, développée dans les environs de Ripoll (Gérone), était en liaison directe avec l’exploitation des mines des Pyrénées qui ont été actives des siècles durant. Ces mêmes exploitations ont vécu un renouveau décisif au XIXe, lors de la période d’industrialisation catalane.

Il existe le cas singulier de l’aérinite, un minerai bleu presque exclusif de la Catalogne, qui servait de pigment. Il a été utilisé dans la peinture des merveilleuses fresques romanes de la Vall de Boí (Lleida).

Dans la comarque du Berguedà (Barcelona), depuis le XVIIIe on exploitait des mines de charbon qui ont atteint leur plus haut développement au XIXe. De nos jours, le Museu de les Mines de Cercs, retrace cette histoire

En 1985, les travaux miniers du charbon dans la zone de Fumanya (Alt Berguedà – Barcelone), ont laissé à découvert un important gisement d’empreintes de dinosaures sur une paroi calcaire inclinée de 60º, à la lisière ouest de l’exploitation.

L’industrialisation en Catalogne a donné aussi une impulsion au secteur minier, près de chez nous (el Maresme), on exploitait des mines de cuivre à Hortsavinyà, ou des mines de fer à “Can Palomeres” (Malgrat – Barcelone) d’où l’on a extrait aussi des magnifiques pièces d’aragonite.

Laissant de côté l’exploitation industrielle, on peut trouver en Catalogne des minéraux de grande beauté très appréciés par les collectionneurs. Dans cette catégorie on y trouve les fluorites vertes de la mine nommée Berta de Sant Cugat de Vallès (Barcelona).

Déjà au XXe siècle, on découvre des gisements de potasse à Cardona, Súria, Sallent et Balsareny (Barcelona) obtenue de la silvite et de la carnalite, minerais avec lesquels on produisait des fertilisants.

OBJETS

<p>Halite, sel gemme des mines de Cardona. Photo : Joaquim Callen</p>
Halite
Halite
scroll to top icon