Chercheur de musées

Musée Archives de Santa Maria

L’orgue monumental

Photographie de l'orgue monumental. Auteur: Ramon Manent

Photographie de l'orgue monumental. Auteur: Ramon Manent

Le 24 juillet 1927, l’orgue d’une esthétique romantique joua pour la première fois dans la zone du chœur, obstruant intégralement la lumière de la rosace centrale de la façade. Construit par Gaietà Estadella et qualifié de « monumental » par les contemporains, il s’agissait à l’époque de l’orgue le plus grand de Catalogne.

Il dispose de quatre claviers de soixante-et-une notes chacun, et un pédalier de trente notes. Les quarante-deux registres et les nombreuses combinaisons libres de registres lui donnent une grande richesse timbrique.  

Le système conçu par Estadella, appelé «mécanique-pneumatique-tubulaire», permettait de doser les pressions de l’air, mais retardait la réaction du son. La console était séparée de l’orgue. L’organiste jouait face au maître-autel. L’instrument disposait de 3201 tubes.

En 1974, il a été l’objet de travaux par les organistes Georges Lhote et Gabriel Blancafort, qui lui ont ajouté un corps frontal (la cadireta) et l’ensemble de trompette de bataille. Ils ont modifié le système d’alimentation en air, ont augmenté le nombre de registres et le nombre de tubes jusqu’à en avoir 4575. La console fut accouplée à l’instrument et l’organiste joue à présent de dos à la nef centrale. La transmission d’air de claviers fonctionne par électromagnétisme. 

scroll to top icon