Chercheur de musées

La mine Victòria

Le sentier des mineurs

Aujourd’hui le sentier des mineurs est caché dans la végétation des montagnes, et oublié du temps

Aujourd’hui le sentier des mineurs est caché dans la végétation des montagnes, et oublié du temps

Historiquement le Val d’Aran est une zone d’extraction de minerais. Au XXe siècle, commencera l’exploitation du zinc dans la région d’Arres et Bossòst.

En 1912, la mine Victòria fonctionnait à plein régime : on extrayait autour de 80 tonnes par jour de minerais brut. Un lavoir de minerais sera mis en service à Bossòst. Entre 100 et 150 personnes, réparties en deux grands groupes, travaillaient à la mine. À l’intérieur des galeries les mineurs creusaient et extrayaient le minerai, les boiseurs renforçaient les murs et les plafonds avec des poteaux en bois, et les ouvriers transportaient le matériel. Les deux premiers travaux requéraient une spécialisation, et étaient exécutés par des hommes venant d’autres régions minières de la péninsule. À l’extérieur, on trouvait les moulineurs qui s'occupaient du minerai, les mécaniciens, les électriciens, etc., des métiers exercés principalement par les Aranais.

Les travaux de la mine ne s’arrêtaient jamais. On organisait des tours, et le dimanche on travaillait également. Stopper les machines entrainaît de grandes pertes économiques.

Au début de la Guerre civile, les travaux de la mine ont cessé. En 1949, l’exploitation reprend jusqu’en 1953, lorsque la baisse des prix du zinc et le manque de main d’œuvre vont obliger à fermer les mines.

OBJETS

<p>La maison du contrema&icirc;tre &eacute;tait situ&eacute;e pr&egrave;s des installations mini&egrave;res.</p>
Maison du contremaître
Maison du contremaître
<p>&Agrave; c&ocirc;t&eacute; du b&acirc;timent Imperio, on conserve les vestiges des b&acirc;timents pr&eacute;c&eacute;dents ayant des finalit&eacute;s diverses : forge, entrep&ocirc;ts, etc.</p>
Maison des ouvriers
Maison des ouvriers
scroll to top icon