Recherche de musée et de lieu

Ecomuseu-Farinera de Castelló d'Empúries

Maquette d’un cortal (ferme)

Maquette d’un cortal (ferme)

Maquette d’un cortal (ferme)

Le territoire compris entre les embouchures des fleuves Muga et Fluvià se caractérise par le fait d’être une zone de transition entre les terres de culture et la mer. Une zone où les marais salants, les prés salés et les pacages ont alterné avec de petites lagunes saumâtres, appelés llaunes.  

Depuis le XIe siècle, les vastes terres stériles de cet endroit se sont progressivement transformées suite au drainage des eaux. Ce processus s’est intensifié au XVIIe siècle, ce sera le point de départ d’une intense anthropisation à caractère agricole qui ne sera modifiée qu’avec l’arrivée du tourisme dans les années soixante du XXe siècle.

En gagnant du terrain sur l’eau, les personnes les exploitant se sont rapprochées des terrains, et des cortals ont été construites, devenues un symbole de cette région littorale de l’Empordà. Les cortals pouvaient être identifiées comme un type d’exploitation d’élevage agricole avec des caractéristiques de construction très particulières qui, conjointement avec les pacages, configurent un paysage propre et différencié.

Les pacages - prés encerclés entourés de canaux de ruissellement dans lesquels le bétail de pâture était gardé - sont devenues un élément identificateur de notre territoire humide. Comme ils occupent le lit des anciens étangs, ils s’inondent par temps de pluie.

AUDIOGUIDE

14. Le territoire et l'Écomusée

Écoutez le guide audio de ce musée

Tous les audios disponibles
scroll to top icon