Centre d'Interprétation de l'Art Rupestre des Montagnes de Prades

L’art rupestre en Catalogne

Jusqu'à présent, plus de soixante-dix ensembles d'art rupestre préhistorique ont été découverts en Catalogne.

Jusqu'à présent, plus de soixante-dix ensembles d'art rupestre préhistorique ont été découverts en Catalogne.

L'ensemble d'art rupestre de Catalogne englobe environ soixante-dix gisements. Ces expressions artistiques, constituées par des peintures et des gravures, débutent à la fin du paléolithique supérieur, avec peu d'exemples, tandis qu'ils abondent durant l'épipaléolithique.

L'art naturaliste ou levantin, propre des chasseurs cueilleurs, est l'art le plus ancien. Il est particulièrement narratif et dynamique. En termes de quantité, c'est l'art schématique postpaléolithique (néolithique - âge du bronze) qui domine. C'est le dernier des arts préhistoriques et, en même temps, le plus commun sur la scène mondiale.

Dans le relief des montagnes de Prades, d'autres expressions artistiques du passé sont conservées. Elles ont été réalisées à partir de la technique de la gravure et matérialisées, pour la plupart, durant le Moyen Âge sur des lieux qui, possiblement, avaient déjà été marqués, civilisés ou mythifiés. Dans les régions les plus hautes de la chaîne de montagnes, comme le col de la Mola et les Cogullons, de nombreux signes sont gravés.

Au début du XXe siècle, l'art rupestre était considéré comme le résultat d'une expression purement esthétique de l'art pour l'art. Les dernières tendances interprétatives attribuent cependant à l'art préhistoriques une intention communicative et de cohésion sociale.

OBJETS

<p>Ce monument m&eacute;galithique comporte une repr&eacute;sentation de ce qui pourrait &ecirc;tre une idole, sur un &eacute;chantillon des st&egrave;les ou menhirs de la fin du n&eacute;olithique.</p>
Pierres décorées de Passanant
Pierres décorées de Passanant
scroll to top icon