Chercheur de musées

Terracota

Familles d’exploitants de carrière de la Galera

<p>Arbre g&eacute;n&eacute;alogique des potiers de la Galera avec deux familles principales : les Bort et les Rodr&iacute;guez, aujourd&rsquo;hui Cortiella</p>

Arbre généalogique des potiers de la Galera avec deux familles principales : les Bort et les Rodríguez, aujourd’hui Cortiella

Dans la deuxième salle du centre, consacrée à la poterie et aux potiers, des lignées de potiers (appelés « canterers » dans les Terres de l’Ebre) de La Galera sont présentées. Leur existence est attestée depuis le XVIIIe siècle. Sont évoqués les noms de Cabanes, Aguilar et Sabater qui, vers 1792, on ne sait pas pourquoi, abandonnent le métier. Ils continuent à vivre à La Galera, mais exercent d’autres activités. À côté, on trouve deux autres familles : les Bort et les Rodríguez. Les Bort étaient potiers à La Galera jusqu’au milieu du XXe siècle. Alors que la fille d’un potier, Rodríguez, qui a épousé un Cortiella, va apprendre le métier et permettre ainsi à l’activité de perdurer jusqu’à aujourd’hui, sous le nom de Cortiella.
Les Rodríguez vivaient à un bout du village, et les Bort, à un autre. Ils se situaient dans les abords de la ville car ils avaient besoin de beaucoup d’espace, et que les fours allumés pour cuire les pièces représentaient un risque pour les voisins.
Actuellement, il ne reste plus qu’un seul potier en activité à La Galera et dans la région du Montsià. Héritier des Cortiella, c’est un témoin de cette époque de splendeur.

scroll to top icon