Chercheur de musées

Terracota

Le procédé artisanal. Cuisson des pièces

<p>P&eacute;trissage de l&rsquo;argile qui doit monter sur le tour et cuisson des pi&egrave;ces traditionnelles et actuelles.</p>

Pétrissage de l’argile qui doit monter sur le tour et cuisson des pièces traditionnelles et actuelles.

Dans la seconde partie de l’exposition, on explique comment l’artisan potier travaille longtemps l’argile pour lui donner l’élasticité suffisante, afin de la mettre sur le tour et réaliser différentes pièces. En fonction de la pièce qu’il souhaite exécuter, il posera un morceau plus ou moins gros d’argile. Ce morceau est ce que les potiers de La Galera appellent pâton. Une fois la pièce élaborée au tour, il faut la laisser sécher totalement, puis la cuire. Ici, on vous explique le processus de tournage et de cuisson des pièces, aussi bien dans un four traditionnel à bois que dans un four actuel au propane. Traditionnellement, la cuisson durait plus d’une journée, actuellement elle s’étend sur 12 heures seulement. Dans cette même salle, un four traditionnel avec des poteries crues au-dessus illustre tout le processus. Puis, une suite de pièces anciennes données par d’anciens potiers de La Galera montre l’aspect des pièces cuites au bois, différentes de celles cuites au propane. Ces dernières sont plus homogènes, alors que les premières gardent les traces des flammes du feu.

scroll to top icon