Chercheur de musées

Monastère Royal de Santa Maria de Pedralbes

Tombe de la reine Elisenda de Montcada

<p>D&eacute;tail de la tombe &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur de l&rsquo;&eacute;glise du monast&egrave;re</p>

Détail de la tombe à l’intérieur de l’église du monastère

Elisenda de Montcada devint reine de la couronne de Catalogne et d'Aragon grâce à son mariage avec Jacques II d’Aragon dit le Juste (1267-1327). Après que tous deux aient fondé le monastère, à la mort du roi, elle installa sa résidence dans le palais situé à côté du monastère, où elle vécut les trente dernières années de sa vie en participant aux affaires de la communauté, même si elle n'avait jamais prononcé ses vœux en tant que religieuse. 

Son sépulcre, sculpté de son vivant afin de reproduire sa dévotion franciscaine, se compose d’une tombe en marbre bifrontal qui occupe deux étages du cloître et se trouve sous un arcosolium. La face du sépulcre qui donne sur le cloître représente Elisenda en tant que veuve et pénitente, tandis que la face qui donne sur l’église la montre en tant que reine, coiffée d’une couronne et vêtue d’habits royaux. 

Deux anges thuriféraires agenouillés au pied et à la tête de la reine brûlent de l’encens, tandis que deux autres anges présentent l’âme de la reine au Père céleste. On peut voir sur les pinacles qui décorent l'arcosolium les images Saint-François et Sainte-Claire, fondateurs de l’ordre franciscain, et les figures des rois Saint-Jacques d’Aragon et Sainte Elisabeth.

scroll to top icon