Chercheur de musées

Monastère Royal de Santa Maria de Pedralbes

Dortoir et trésors du monastère

<p>Dortoir et exposition &laquo;Els tresors del monestir&raquo; (Les tr&eacute;sors du monast&egrave;re)</p>

Dortoir et exposition «Els tresors del monestir» (Les trésors du monastère)

L’ancien espace du dortoir des religieuses, érigé sur le côté nord du monastère, comporte une toiture à deux pans avec des poutres apparentes soutenues par onze arcs d’ogives qui partent de grands encorbellements. Il semble que l’actuelle salle de la reine, adjacente au dortoir, correspond à certaines dépendances de l’ancien palais de la reine, qui en ordonna la destruction dans son testament. Au XVIIe siècle, cette salle fut restructurée pour accueillir le noviciat du monastère et, au début du XXe siècle, et grâce à la dot apportée par sœur Eulària Anzizu, l’intérieur fut divisé pour construire une suite de cellules disposées des deux côtés de la grande nef et s’ouvrant le long d’un couloir central. 

Après les restaurations effectuées pour accueillir l’exposition de peinture religieuse de la collection Thyssen-Bornemisza (1993-2004), l’exposition actuelle « El monestir de Pedralbes. Els tresors del monestir » (Le monastère de Pedralbes : les trésors du monastère) présente, après un long et intense travail de restauration et de conservation, une collection unique d’œuvres d’art, de mobilier et d’objets liturgiques et séculiers provenant du trésor du monastère. Divisée en quatre grandes sections chronologiques, elle privilégie l’espace par rapport au montage de l’exposition.

scroll to top icon