Chercheur de musées

Muxart. Espace d’art et de création contemporain

Ma mythologie est le résultat d'années d'observation

<p>Muxart essaie d'extraire, de chaque artiste qu&rsquo;il admire, les racines plasticiennes, afin de configurer sa mythologie particuli&egrave;re.</p>

Muxart essaie d'extraire, de chaque artiste qu’il admire, les racines plasticiennes, afin de configurer sa mythologie particulière.

La trajectoire artistique et la biographie de Muxart sont faites de voyages d'étude, de visites de musées, de lectures et de contemplations. Ses références visuelles et conceptuelles vont de l'art roman à Léonard de Vinci et Zurbarán, de Titien à Picasso, de Goya à Cézanne et de Gorky ou de Van Gogh à De Staël. La formation et les œuvres de Muxart sont un exemple d'hommages et de complicités, toujours guidé par l'admiration et la générosité d'un artiste qui sait voir et profiter de la belle peinture de toutes les époques, comme par exemple le cubisme présent dans l’Autoportrait, ou l'impressionnisme de Maria Teresa Muxart. Muxart est attentif et généreux. Il partage en permanence son admiration pour les artistes qui l'ont marqué de leurs œuvres inoubliables et pour leurs processus de travail. Les références visuelles et conceptuelles de l'art roman, présentes dans la Nativité, de même que les artistes comme Goya, Rouault, De Stäel, Gorky, dans le visage de Jésus, ou Fellini, sont un bagage essentiel.

La reconnaissance de référents communs en modernité et passé historique marque la création du groupe Taüll, en 1955. Il est constitué d'Aleu, Cuixart, Guinovart, Mercadé, Muxart, Tàpies et Tharrats, tous désireux d'encourager l'esprit développé par Dau al Set et le programme des Salons d'octobre à Barcelone.

OBJETS

<p><em>La Nativit&eacute;</em>, 1951, huile sur toile, 114 x 146 cm</p>
La Nativité
La Nativité
scroll to top icon