Chercheur de musées

Museu Nacional Arqueològic de Tarragona

Les villas urbaines

<p>Vue de la salle d&eacute;di&eacute;e aux villas urbaines de Tarraco.</p>

Vue de la salle dédiée aux villas urbaines de Tarraco.

Pour la société romaine, le concept de villa était synonyme de vie heureuse, pleine de luxes et libérée des tâches quotidiennes. Les grandes villas, dont l'élément le plus caractéristique était l'intégration de jardins et de parcs au sein même de l'ensemble résidentiel, étaient garnies d'une grande profusion de statues de tous types. Ce cadre somptueux était réservé à un nombre restreint de privilégiés. Ceux qui avaient atteint une certaine prospérité économique souhaitaient faire montre des mêmes luxes que les patriciens et  imitaient leurs maisons urbaines et leurs villas. Les éléments architecturaux étaient reproduits à petite échelle, de sorte que la décoration sculpturale devait s'adapterà l'espace disponible.

La décoration des maisons était relativement homogène, et les mêmes prototypes grecs copiés étaient répétés, en guise d'ornement. Il convient de souligner une prédilection spéciale pour certains sujets : Apollon, Vénus, Diane, nymphes et, surtout, Bacchus et ses acolytes.

À Tarragone, plusieurs domus ont été découvertes, dont certaines d'une incroyable somptuosité. Les découvertes sur les terrains occupés anciennement par la banlieue portuaire de Tarraco sont particulièrement intéressantes. Chacune de ces domus peut être visitée. Dans cette salle, il est toutefois possible de contempler certaines des sculptures et mosaïques qui les décoraient.

OBJETS

<p>Sculpture repr&eacute;sentant Bacchus coper, milieu du&nbsp;II<sup>e</sup> si&egrave;cle ap. J.-C.,&nbsp;marbre blanc, 120&nbsp;cm</p>
Bacchus coper
Bacchus coper
<p>Sculpture en bronze connue populairement sous le noms de&nbsp;<em>El Negret</em>, I<sup>er</sup>-II<sup>e</sup> si&egrave;cles ap. J.-C., bronze,&nbsp;81 &times; 26 &times; 35&nbsp;cm</p>
Candélabre anthropomorphe
Candélabre anthropomorphe
scroll to top icon