Chercheur de musées

Museu Nacional Arqueològic de Tarragona

La Schola del Collegium Fabrum

<p>Vue de la salle d&eacute;di&eacute;e au si&egrave;ge de la <em>Schola del Collegium Fabrum</em>.</p>

Vue de la salle dédiée au siège de la Schola del Collegium Fabrum.

Les pièces exposées dans cette salle font partie de la décoration de la Schola del Collegium Fabrum, le siège des travailleurs de la construction. Cette association volontaire avait pour but de protéger et défendre les intérêts professionnels de ces travailleurs, ainsi que de rendre un culte à une ou plusieurs divinités et d'offrir des rites funéraires ainsi qu'une sépulture digne à ses membres.

Les fragments de colonne trouvés laissent supposer que la Schola del Collegium Fabrum de Tarraco était dotée d'un péristyle, bien que la localisation d'une fontaine dans l'un de ses murs semble indiquer qu'il s'étendait uniquement sur trois côtés. Ce petit nymphée était garni de sculptures qui expriment le caractère récréatif du Collegium. La tête de Minerve, divinité protectrice des artisans, et la statuette du genius collegii, portant un uniforme militaire, nous révèlent le but corporatif et les obligations de l'institution en matière de service d'extinction d'incendies. La tête de Claude et le buste torse, probablement une représentation d'Hadrien, sont les témoins de la loyauté dont toute association devait faire preuve envers l'empereur.

La datation des sculptures et des restes épigraphiques laissent supposer quele Collegium existait au moins déjà au début du IIe siècle ap. J.-C.

OBJETS

<p>T&ecirc;te avec la repr&eacute;sentation de la d&eacute;esse Minerve, II<sup>e</sup> si&egrave;cle ap. J.-C., marbre blanc,&nbsp;44,5 &times; 21,6 &times;&nbsp;25,5&nbsp;cm</p>
Minerve
Minerve
<p>Portrait repr&eacute;sentant l'empereur Claude, I<sup>er</sup> si&egrave;cle ap. J.-C., marbre blanc, 30&nbsp;&times;&nbsp;20 &times; 24,5&nbsp;cm</p>
Claude
Claude
scroll to top icon