Chercheur de musées

Musée municipal Joan Abelló

L'art moderne dans la collection Abelló, XIXe-XXe siècles. Dau al Set (Dé sur le sept) et la deuxième avant-garde

<p>&OElig;uvres de Marc Aleu et Joan Brotat, dans l'espace de la deuxi&egrave;me avant-garde</p>

Œuvres de Marc Aleu et Joan Brotat, dans l'espace de la deuxième avant-garde

Dau al Set (Dé sur le sept) et la deuxième avant-garde

Le groupe Dau al Set, fondé en 1948, va porter haut les couleurs du modernisme extrême. Dans la collection réunie par Joan Abelló, qui en tant que peintre a également rejoint cette avant-garde, on trouve des exemples de premier ordre aussi bien de Joan Ponç, que de Modest Cuixart, Antoni Tàpies et Joan Brossa. Ce furent des membres importants du groupe, explorateurs d’un monde onirique et magique qui n'avait rien à voir avec les avant-gardes précédentes. Pour certains, cependant, l'esthétique du Dau del Set représente une étape vers les évolutions ultérieures, également avant-gardistes, au ton informel chez Tapies et rutilant chez Cuixart.

Par ailleurs, d'autres jeunes peintres, comme Jaume Muxart, Francesc Garcia Vilella, Marc Aleu, Enric Planasdurà, Joan Brotat et Armand Cardona Torrandell forment un groupe d'avant-garde des années soixante, jouissant d'une présence publique importante. À tel point que, pour un grand nombre, ces années sont identifiées à la peinture des membres de cette génération.

Parmi eux, mis à part les membres du Dau al Set, celui qui a eu le plus d'impact a sûrement été Josep Guinovart et sa peinture quasi sculpturale, non figurative, mais souvent très historiée.

scroll to top icon