Chercheur de musées

Musée municipal Joan Abelló

Abelló, une saveur

<p>&OElig;uvres de la derni&egrave;re &eacute;tape d&rsquo;Abell&oacute;, o&ugrave; l'on peut appr&eacute;cier l'explosivisme</p>

Œuvres de la dernière étape d’Abelló, où l'on peut apprécier l'explosivisme

Joan Abelló i Prat (Mollet del Vallès, 1922-2008) fut un peintre et collectionneur catalan. En ce qui concerne sa période de formation, il faut souligner l'influence qu'il a reçue des œuvres de Joaquim Mir (réalisées au cours de son séjour à Mollet), le message de Pere Pruna et sa cohabitation de quatorze ans avec Carles Pellicer.

Comme de nombreux artistes du XXe siècle, Abelló avait besoin de « s'alimenter » d'autres atmosphères et paysages. En 1962, il part en Angleterre, sans y connaître personne, mais avec la nécessité de se laisser porter par son intuition et sa curiosité. Il voyage ensuite en Belgique et à Paris, où il a eu un atelier pendant longtemps. Il entame alors une longue période de voyages : Europe, Côte d'Ivoire, Maroc, New-York, Amérique du sud, Polynésie, Asie, Égypte...

L'exposition « Abelló, une saveur » propose un parcours à travers les différentes étapes artistiques du peintre : des débuts très marqués par l'influence de ces maîtres, jusqu'à la fin des années quatre-vingt-dix, en pleine maturité stylistique. L'exposition révèle les inquiétudes et la curiosité de l'artiste et collectionneur qui, jour après jour, voyage après voyage, a nourri son œuvre de tout ce qu'il observait, jusqu'à devenir un artiste unique ayant un langage propre, où la couleur trouve son expression maximale.

scroll to top icon