Chercheur de musées

Musée Municipal de Plaisance du Masnou

Les embarcations du Masnou

<p>Les embarcations du Masnou</p>

Les embarcations du Masnou

À partir du XVIIIe siècle, la Catalogne connut un processus de transformation économique (augmentation importante de la population, agrandissement des marchés, croissance de l’activité agraire, développement des industries du coton, etc.). Les habitants du Masnou surent profiter du réveil de l’activité commerciale, suite à la promulgation du décret de Charles III, en 1778, qui abrogeait le monopole de Cadix pour faire du commerce avec l’Amérique. En quelques années, Barcelone devint le premier port d’Espagne et l’activité marine s'accrut considérablement sur toute la côte catalane.

À partir du XVIIe siècle, la plage du Masnou servit de chantier naval (lieu où sont fabriqués et réparés les navires) car elle disposait d’une bonne déclivité et de la profondeur nécessaire pour échouer les navires.

La construction de navires généra une grande activité économique car de nombreux métiers connexes y jouèrent un rôle important, plus précisément les charpentiers de navires (ils étaient au nombre de trois à la moitié du XIXe siècle), des tonneliers (les tonneaux étaient indispensables pour emmagasiner les produits commercialisés) et les fabricants de voiles (l’usine de Can Xala se consacrait depuis 1841 à la filature, au tissage et à la fabrication des toiles pour les navires).

OBJETS

<p>Maquette d&rsquo;un demi-navire</p>
Maquette d’un demi-navire
Maquette d’un demi-navire
<p>Machine &agrave; coudre les voiles</p>
Machine à coudre les voiles
Machine à coudre les voiles
<p><em>Corvette &laquo;&nbsp;Guayaquil&nbsp;&raquo;</em>, Josep Pineda Guerra, 1892, peinture sur papier</p>
Corvette « Guayaquil »
Corvette « Guayaquil »
scroll to top icon