Chercheur de musées

Musée du moulin à papier de Capellades

La presse de Gutenberg

<p>R&eacute;plique de la presse qu'inventa Johannes Gensfleisch, plus connu sous le nom de Gutenberg</p>

Réplique de la presse qu'inventa Johannes Gensfleisch, plus connu sous le nom de Gutenberg

L'année 1450 marque un avant et un après dans la vie du livre, et détermine également la vie de Johannes Gensfleisch, connu populairement sous le nom de Gutenberg. Cet orfèvre, grâce à sa grande expérience technique, à laquelle s'ajoutent également celle de copiste, de graveur et d'ouvrier en métaux, développa l'impression de caractères mobiles. En 1450, Gutenberg perfectionna son invention afin de pouvoir l'exploiter commercialement. Dans la même optique, il demanda un prêt à l'avocat de la ville de Mayence, Johannes Fust, qui finit par s'associer avec lui, conjointement à son gendre, Peter Schöffer. En 1455, ne pouvant respecter ses engagements envers ses associés, il fut assigné en justice et condamné à rembourser le capital majoré des intérêts. La plupart des presses et les caractères mobiles passèrent aux mains de Schöffer. Avec le peu de matériel qu'il lui restait, Gutenberg imprima la fameuse Bible à 42 lignes, celle à 36 lignes et le Catholicon (1460). À la fin de ses jours, l'archevêque de Mayence lui accorda une pension. Il décéda le 3 février 1468.

scroll to top icon