Chercheur de musées

Museu Hidroelèctric de Capdella

Salle: Emili Riu. Espace: Les communications

<p>Le mat&eacute;riel arrive par la nouvelle route. On le monte aux lacs avec un funiculaire et un petit train.</p>

Le matériel arrive par la nouvelle route. On le monte aux lacs avec un funiculaire et un petit train.

Les travaux de Capdella comptent, à certains moments, 4000 travailleurs et impliquent le transport de milliers de tonnes de matériel et des machines de la centrale. Avant d’installer les voies de transport vers les lacs, il faut ouvrir une route de quarante kilomètres depuis le sud de la région jusqu’à l’endroit où l’on construit la centrale. Cette route est faite par les ouvriers de l’entreprise avec les outils manuels de l’époque (pics, pèles et civières) en seulement 90 jours.

On utilise quatre moyens de transport. Le premier, le train Renard, pour porter par la route le matériel plus lourd. Ce genre de train circule sur des routes sans asphalte et a la particularité que la force de la locomotive se transmet aussi aux wagons au moyen d’un essieu Cardan.

Le deuxième, le funiculaire, avec une pente de plus de 80%, a une voie de deux kilomètres qui a une correspondance avec le train de voie étroite, le petit train.

Le troisième, le petit train ou train de voie étroite, qui fait un parcours de cinq kilomètres jusqu’au dernier lac.

Et le quatrième et dernier, les voies des wagonnettes qui se posent sur le gel pendant l’hiver, lorsque tout est glacé, traversant le lac au milieu. En été on le croise au moyen d’un câble aérien.

OBJETS

<p>Fourche du funiculaire. Deux dents en fer avec un manche en bois. Elle servait &agrave; conduire le funiculaire.</p>
Forca (manette) du funiculaire
Forca (manette) du funiculaire
scroll to top icon