Chercheur de musées

Museu Hidroelèctric de Capdella

Le transport de l’électricité - 1

<p>Avec l&rsquo;installation des lignes &eacute;lectriques, le paysage a chang&eacute; : les pyl&ocirc;nes et les fils &eacute;lectriques ont travers&eacute; la Catalogne.</p>

Avec l’installation des lignes électriques, le paysage a changé : les pylônes et les fils électriques ont traversé la Catalogne.

Pour pouvoir transporter l’électricité, il faut en augmenter la tension. En augmentant le voltage, le courant qui circule est réduit et les pertes diminuent grâce à l’effet Joule. La tension est augmentée dans les stations de transformation, et elle est déplacée de poste en poste jusqu’à arriver aux stations réceptrices des villes.

L’invention et le perfectionnement des transformateurs, capables d’augmenter et de diminuer le voltage d’un courant alternatif de manière efficace, a permis de construire les centrales très loin des centres de consommation.

Actuellement, l’approvisionnement électrique est réalisé au moyen des câbles à haute et très haute tension de 220 000 à 440 000 V.

En 1914, l’énergie sortait de Capdella à 110 000 V. De nos jours, on ne monte plus de lignes avec un tel voltage.

Les câbles à haute tension étaient attachés à des tours. Les lignes sortant de Capdella parcourent 175 km en ligne droite jusqu’aux villages où est consommée l’électricité. Avant d’être consommée, le voltage est diminué à 220 V, celui utilisé pour les appareils électroménagers et les dispositifs d’éclairage.

L’électricité que nous consommons est mesurée en watts/heure. La quantité d’énergie consommée est facturée en kilowatts/heure (kWh). Un kWh équivaut à un téléviseur allumé pendant 20 heures.

OBJETS

<p>C&acirc;bles sous-marins de diff&eacute;rents voltages de l&rsquo;entreprise Pirelli &amp; Co</p>
Câbles sous-marins
Câbles sous-marins
scroll to top icon