Chercheur de musées

Musèu dera Val d'Aran

La conquête de la montagne. La préhistoire

<p>La conqu&ecirc;te de la montagne. La pr&eacute;histoire.</p>

La conquête de la montagne. La préhistoire.

Les premiers témoins de présence humaine à l’Aran sont les inhumations de l’âge du bronze trouvées dans la montagne de Vaquèira, à Coelàs et à Mijaran.

La pierre de Mijaran ainsi que les pierres et structures de Beret sont les témoins les plus visibles de cette agglomération primitive de la vallée. Cependant, actuellement, les uniques datations précises sont celles apportées par quelques-uns des objets trouvés dans ces inhumations. C’est notamment la poterie en céramique qui, à travers ses formes, techniques ou décorations, s’identifie avec des cultures chronologiquement bien déterminées.

Néanmoins, il est possible que les vallées secondaires de l’Aran soient déjà habitées depuis le néolithique, quelque deux mille ans auparavant. Ces premiers établissements occupaient des pleines ensoleillées, à des altitudes moyennes et hautes, près des pâturages et aptes au labour.

Dans des recherches récentes, l’application à des échantillons organiques de la méthode de datation connue comme carbone 14 –basée sur la détermination de cet isotope radioactif- a donné la datation la plus ancienne de la région (2600-2480 av. JC.), ce qui indique l’occupation d’abris et de cavités des zones alpines et subalpines vers la fin du néolithique.

OBJETS

<p>Trousseau fun&eacute;raire de la tombe &agrave; ciste de Mijaran, 1400-1200 av. JC.</p>
Trousseau funéraire
Trousseau funéraire
<p>Urne cin&eacute;raire d&rsquo;Unh&ograve;la, &acirc;ge du fer, 800-600 av. JC.</p>
Urne cinéraire
Urne cinéraire
scroll to top icon