Chercheur de musées

Musée des Saints d'Olot

Les saints d'Olot et Marian Vayreda

<p>Vitraux de l'espace Vayreda.</p>

Vitraux de l'espace Vayreda.

Dans cet espace, vous pouvez tout d'abord découvrir quelques sculpteurs qui débutèrent leur carrière dans les ateliers des saints d'Olot. Cette expérience leur servit de tremplin, car ils sont aujourd'hui des sculpteurs de renom. Parmi eux, on trouve Miquel Blay, Josep Llimona, Joaquim Claret ou Celestí Devesa.

Dans la salle suivante, sur votre droite, vous pourrez faire un petit voyage à travers l'histoire des ateliers avec, en exemple, une sculpture des premiers temps de Josep Berga i Boix et une autre de Josep Berga i Boada.

Pendant la guerre civile, les ateliers furent contraints de produire des torses asexués, des bustes d'hommes politiques ou des images décoratives afin d'éviter la fermeture ou même la disparition. Toutefois, certains continuaient de produire des saints en cachette pour ensuite les vendre à des pays sud-américains et obtenir des devises.

Dans le reste de la salle, on peut voir des exemples d'images produites dans les différents ateliers de la ville. Dans les années 50, on recensait plus de trente ateliers ouverts en même temps.

Cette partie du bâtiment correspond à celle où Marian Vayreda vécut avec sa famille et où il écrivit une grande partie de son œuvre littéraire, dont La punyalada (Le Coup de poignard), un chef-d'œuvre de la littérature catalane.

Pour terminer la visite, nous vous conseillons de vous rendre au rez-de-chaussée et de demander à l'accueil le film du musée, qui résume l'ensemble des contenus et donne une vision historique du métier et de son importance dans la ville d'Olot.

OBJETS

<p>Photogramme du film <em>La punyalada</em> (Le Coup de poignard), inspir&eacute; du roman de Marian Vayreda.</p>
La punyalada (Le Coup de poign...
La punyalada (Le Coup de poignard)
scroll to top icon