Chercheur de musées

Musée du Ter

L'usine de la rivière

<p>Balles de coton pr&ecirc;tes &agrave; &ecirc;tre transform&eacute;es en fil</p>

Balles de coton prêtes à être transformées en fil

Les avantages de l'énergie hydraulique ont transformé le Ter en une rivière à usines. À partir de la moitié du XIXe siècle, des dizaines de fabriques et de colonies textiles se sont installées sur ses rives. Can Sanglas est l'une des premières usines. Dans ce premier espace, situé au rez-de-chaussée du bâtiment, on trouve deux espaces de production à énergie hydraulique encore en fonctionnement : une turbine Francis, qui a été adaptée pour produire de l'électricité ; et une turbine Fontaine de 1860, l'un des premiers moteurs hydrauliques installés sur le Ter, par l'entreprise Planas. Grâce à un processus de restauration, on peut observer cette machine hydraulique en fonctionnement. L'énergie alors produite permet de mettre en marche, grâce à un système de transmission, un ensemble de machines dédiées au filage. Dans ce même espace d'exposition permanente, on explique le processus de fabrication du fil de coton, et les principales machines de production y sont présentées : la cardeuse, machine à bambrochage, train d'étirage, machine à écheveaux... Bon nombre d'entre elles étaient fabriquées dans les usines métallurgiques de Manlleu, apparues au cours de ce processus d'industrialisation.

OBJETS

<p>Camion de pompiers Renault de 1927. La lutte contre les incendies &eacute;tait vitale dans les usines textiles.</p>
Camion de pompiers
Camion de pompiers
<p>Le moteur de l'usine, la turbine Fontaine, install&eacute;e en 1860 par la maison Planas.</p>
Turbine Fontaine
Turbine Fontaine
scroll to top icon