Chercheur de musées

Musée du Cinéma-Collection Tomàs Mallol

Fixer l'image du monde extérieur. La boîte d'optique et la photographie

<p>Espace "Fixer l'image du monde ext&eacute;rieur : voir le monde &agrave; travers un trou". Photo : MdC.</p>

Espace "Fixer l'image du monde extérieur : voir le monde à travers un trou". Photo : MdC.

Les boîtes d'optique : voir le monde à travers un trou

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, on invente des instruments permettant à l'homme de copier les images capturées par la chambre noire. En parallèle, les boîtes d'optique ou Mondo Nuovo permettent aux spectateurs de voir des villes ou des endroits lointains sans avoir à se déplacer. Situées dans une boîte et observables à travers un trou muni d'une lentille, ces images sont appelées vues optiques.

 

La photographie : la chimie se substitue au peintre

À partir de 1839, et grâce à la chimie, il devient possible de fixer les images capturées par la chambre noire. C'est la photographie, capable de reproduire en détail des actions éphémères en capturant les apparences et en offrant à l'œil humain une nouvelle perception plus proche de la réalité.

OBJETS

<p>Mondo Nuovo ou bo&icirc;te d'optique (c. 1825) Photo J.M. Oliveras.</p>
Mondo Nuovo ou boîte d'optique
Mondo Nuovo ou boîte d'optique
<p>Vue d&rsquo;optique <em>Vue du Palais du Duc d&rsquo;Aveiro &agrave; Lisbonne</em>, Daumont (&eacute;diteur), France, vers 1780</p>
Vue d’optique
Vue d’optique
<p>Polyorama Panoptique, P. H. A. Lefort, France, apr&egrave;s 1850</p>
Polyorama panoptique
Polyorama panoptique
<p>Chambre noire &agrave; tiroir pour daguerr&eacute;otypes. L&oacute;pez y Gamara (c. 1840-1870).</p>
Chambre noire à tiroir pour da...
Chambre noire à tiroir pour daguerréotypes
scroll to top icon