Chercheur de musées

Museu de Tortosa

Ibères. Une première identité

<p>Les vestiges des Ib&egrave;res nous parlent d'une soci&eacute;t&eacute; &eacute;troitement li&eacute;e &agrave; d'autres peuples m&eacute;diterran&eacute;ens.</p>

Les vestiges des Ibères nous parlent d'une société étroitement liée à d'autres peuples méditerranéens.

À partir du VIe siècle av. J.-C., le littoral méditerranéen compris entre l'embouchure du Rhône et le détroit de Gibraltar d'une part, et une partie de la vallée moyenne de l'Èbre, d'autre part, étaient habités par les peuples ibères. Il est probable que ce nom vienne de la rivière appelée Hiber dans l'Antiquité, c'est-à-dire l'Èbre, et dont l'origine dérive d'une racine signifiant « eau ». Les Ibères étaient composés de plusieurs ethnies régionales, reliés par une certaine unité de langue et d'écriture. Le cours inférieur de l'Èbre fut habité par les Ilercavons.

OBJETS

<p>Buste f&eacute;minin, IV<sup>e</sup>-III<sup>e</sup> si&egrave;cle av. J.-C.</p>
Demeter
Demeter
scroll to top icon