Chercheur de musées

Musée de Montserrat

Phos Hilaron (icônes)

<p>L&rsquo;espace d&rsquo;ic&ocirc;nes Phos Hilaron</p>

L’espace d’icônes Phos Hilaron

Phos Hilaron (« lumière joyeuse ») est un très beau chant, le plus typique de l’Hesperinó (office des vêpres) de la liturgie byzantine. Il est chanté lorsque s’allument les lampes au coucher du soleil. La lumière joyeuse est Jésus-Christ, lumière du monde. L’exposition d’iconographie de l’église d’Orient souhaite présenter, au moyen des saintes icônes enveloppées de la lumière dorée propre aux églises byzantines, les visages et les mystères, la gloire de Jésus-Christ, de la mère de Dieu (la Theotokos), celle des saints et des fêtes du calendrier. Tout cela constitue un monde sacré qui cherche à refléter la gloire de la lumière incréée, telle qu’elle est vécue par l’église d’Orient. Cette section d’icônes des églises byzantino-slaves acquiert un caractère très spécial dans ce musée de Montserrat. Elle représente un monde en dehors de ce monde, dans lequel la lumière dorée de Byzance resplendit et nous permet de contempler les icônes dans un cadre plus approprié (un espace sacré) qu’une galerie d’art. Ce n’est qu’ainsi que les icônes trouvent leur atmosphère et transmettent leur message.

OBJETS

<p><em>Saint Georges chevalier</em>, XVIII<sup>e</sup> si&egrave;cle, d&eacute;trempe sur panneau, 24,5 &times; 18,5 cm, Gr&egrave;ce</p>
Saint Georges chevalier
Saint Georges chevalier
scroll to top icon