Chercheur de musées

Musée de Maricel

Vase de fleurs

<p><em>Vase de fleurs</em>, Juan de Arellano (attribu&eacute;),&nbsp;<em>vers</em>&nbsp;1665, Castella, huile sur toile. Coll. Dr. Jes&uacute;s P&eacute;rez-Rosales</p>

Vase de fleurs, Juan de Arellano (attribué), vers 1665, Castella, huile sur toile. Coll. Dr. Jesús Pérez-Rosales

Une analyse en détail des fleurs révèle une technique complexe dans la construction de la couleur et du volume, une vraie leçon de peinture.

La composition au désordre très étudié présente des espèces de fleurs très communes dans les vases de Juan de Arellano (Santorcaz, Madrid, 1614 - Madrid, 1676) : tulipes, œillets, anémones, jasmins, mauves et roses. Certaines de ces fleurs, comme les tulipes, étaient de véritables raretés à l’époque. Souvent dans ces œuvres le peintre réunit dans un même bouquet des fleurs qu'il était impossible de voir ensemble en même temps parce qu'elles poussent à différentes époques de l'année.

La peinture de cet artiste est caractérisée par l'utilisation de plusieurs couleurs de base, selon la variété chromatique de la fleur, chose que d’autres peintres ne font pas.

scroll to top icon