Chercheur de musées

Musée de Maricel

La brasserie Cau Ferrat

<p>Premier &eacute;tage du Mus&eacute;e de Maricel</p>

Premier étage du Musée de Maricel

L'amitié et la complicité artistique des membres de l'école luministe avec les artistes du modernisme, évidentes dès l'Exposition des Beaux Arts en 1892, auront une suite tout à fait intéressante trois ans plus tard à l’occasion de la rénovation du Cafè Continental, sur le passeig de la Ribera.

AArcadi Mas i Fondevila, Joaquim de Miró, Antoni Almirall, Càndid Duran, Santiago Rusiñol et Miquel Utrillo réalisent un ensemble de peintures destinées à décorer le nouvel espace. Le local rouvre sous le nom de Cerveseria Cau Ferrat, le même nom que la maison atelier que Rusiñol possédait à Sitges depuis 1893.

Càndid Duran brosse un portrait quelque peu humoristique des participants avec l'œuvre Els pintamones (Les barbouilleurs), où l’on peut voir au premier plan Santiago Rusiñol, puis Duran lui-même, Almirall, Miró, Mas i Fondevila et Utrillo, accompagnés de Love, la chienne de Rusiñol.

OBJETS

<p><em>La r&eacute;colte de la malvoisie</em>, Joaquim de Mir&oacute; i Argenter, 1895, Sitges, huile sur toile. Fonds Cau Ferrat.</p>
La récolte de la malvoisie
La récolte de la malvoisie
scroll to top icon