Chercheur de musées

Musée Diocésain et Régional de Lleida

El Bovalar

<p>Les mat&eacute;riaux r&eacute;cup&eacute;r&eacute;s du gisement de Bovalar (Ser&ograve;s) manifestent l&rsquo;importance du site.</p>

Les matériaux récupérés du gisement de Bovalar (Seròs) manifestent l’importance du site.

La basilique du Bovalar, sur le territoire communal de Seròs, a été construite au Ve siècle, tout en suivant le schéma classique de plan à trois nefs avec un chevet tripartite et un espace baptismal. Il a été aussi un espace funéraire, avec de riches sarcophages monolithiques en pierre.

À son abri c’est formé une localité de laquelle on a récupéré des outils agricoles, des restes de céréales, de fruits et de produits de potager, des cardes à main pour laine et de la céramique de cuisine, un laminoir et un moulin à huile communautaires, ainsi qu’un ensemble de monnaies d’or du temps d’Akhila II. Vers l’an 713, un incendie a rasé totalement, et pour toujours, aussi bien la basilique que l’agglomération.

Les fouilles commencées en 1967 ont mis à jour un impressionnant baptistère, aujourd’hui conservé au Musée de Lleida, ainsi que quelques objets liturgiques nous parlant d’une rénovation du temple faite au VIe siècle. Quelques-uns de ces matériaux dénotent une origine étrangère, peut-être orientale, tel qu’un encensoir en bronze qui est devenu l’un des objets emblématiques de la collection du musée.

OBJETS

<p>Baptist&egrave;re qui &eacute;tait situ&eacute; aux pieds de la basilique pal&eacute;ochr&eacute;tienne du Bovalar (Ser&ograve;s).</p>
Baptistère du Bovalar (Seròs)
Baptistère du Bovalar (Seròs)
<p>Encensier du VIe si&egrave;cle, de possible fabrication orientale, originaire du gisement de Bovalar.</p>
Encensier
Encensier
scroll to top icon