Chercheur de musées

Musée des Terres de l’Èbre

De la grotte à la ville

<p>Monde des vivants&nbsp;: de la grotte &agrave; la ville.</p>

Monde des vivants : de la grotte à la ville.

Nous nous trouvons à la fin de la dernière ère glaciaire, un fait qui provoqua des changements climatiques et environnementaux. Ce fait-là affecta directement les subsistances des populations de chasseurs et cueilleurs, qui tentèrent de s’adapter en chassant de plus petits animaux, en introduisant la pêche et en augmentant la récolte de produits végétaux. De cette manière-là, il n’y avait pas assez de nourriture pour maintenir les populations et une véritable révolution commença, celle qui provoqua l’élevage d’animaux et la culture de céréales. On créa de nouveaux outils et instruments, les populations furent plus sédentaires et les pratiques funéraires se développèrent. Dans cette zone vous pourrez voir des outils taillés en silex et d’autres en pierres polies pour moudre le grain, ainsi que divers vases en céramiques, tous provenant des gisements des Terres de l’Èbre. Les outils sont déjà plus spécifiques, servent pour une seule tâche et sont également plus complexes et ils ont besoin d’un manche en bois.

Parmi les pièces exposées, il est important de faire attention aux ornements, comme par exemple les longs colliers et les bracelets rigides et articulés fabriqués à partir de coquillages. Une importante industrie qui servit pour les échanges avec les autres communautés.

De plus, à cette époque-là il y a eu un changement d'attitude de la part des humains face à la nature : si jusque-là ils tentaient simplement de s’adapter, à partir de ce moment ils tentèrent de plus en plus de la transformer.

AUDIO

scroll to top icon