Chercheur de musées

Musée de la vie rurale.

La mise à mort du cochon

<p><em>La mise &agrave; mort du cochon</em> Josep Trait&eacute;, 1987, sculpture en argile, 61 &times; 38 &times; 30,5 cm</p>

La mise à mort du cochon Josep Traité, 1987, sculpture en argile, 61 × 38 × 30,5 cm

Il n’y a pas si longtemps, de nombreuses familles du monde rural élevaient encore un cochon à tuer chez eux, pour avoir ainsi à manger toute l’année, jusqu’à la mise à mort de l’année suivante.

La mise à mort du cochon était l’étape préalable à la fabrication et à l’exploitation de la viande et autres parties de l’animal. C’était une grande fête dans toutes les maisons de paysans. Traditionnellement, elle avait lieu à une époque précise de l’année et était accompagnée de fêtes populaires (un dîner et un bal), à caractère familial ou collectif.

scroll to top icon