Chercheur de musées

Musée de la vie rurale.

Un parcours jusqu’à nos jours

<p>Salles de la m&eacute;canisation</p>

Salles de la mécanisation

La paysannerie a légué des valeurs basées sur l’effort, le travail, l’épargne, l’amour de sa région, l’adaptation aux rythmes naturels du temps et le respect de la terre. Fruit de ces valeurs, elle a laissé des paysages caractéristiques qui, pendant des siècles, ont semblé inaltérables.

La visite du musée aborde ici une période déterminante de notre histoire, celle des changements profonds concernant la structure économique du pays : l’arrivée du moteur à explosion, et de ses avantages, qui va définitivement dépasser le travail des bêtes.

La paysannerie, forte d’une tradition séculaire et de valeurs liées à la survie, s’est transformée en peu de temps à la suite de la mécanisation des campagnes.

La production de la terre était chaque année meilleure, les récoltes étaient plus abondantes et plus rentables, et le processus d’amélioration ne s’est pas arrêté. 

L’industrialisation a comporté de nombreux avantages, mais également de nombreux inconvénients. L’empreinte de l’homme dans les campagnes est profonde, et les inconnues sont nombreuses.

Au XXIè siècle, nous dépendons tous de la campagne et nous devrions tous répondre de notre attitude pour rester en bonne santé et conserver celle de la Terre.

OBJETS

<p>Machine construite dans l&rsquo;usine J. Trepat de T&agrave;rrega (Urgell)</p>
Faucheuse Trepat
Faucheuse Trepat
<p>Pompe &agrave; eau Campe&oacute;n type C2.</p>
Pompe à eau Campeón
Pompe à eau Campeón
scroll to top icon