Chercheur de musées

Musée de la vie rurale.

Les métiers complémentaires

<p>Vitrine consacr&eacute;e au m&eacute;tier de b&ucirc;cheron</p>

Vitrine consacrée au métier de bûcheron

Le paysan n’aurait pas pu faire son travail sans l'aide de nombreux outils qui l'accompagnaient toute l'année. Ces outils étaient le produit du travail soigné et rigoureux des bûcherons, forgerons, cordiers, bourreliers, potiers et sabotiers. Ce sont quelques-uns des métiers complémentaires à celui d’agriculteur. Ce troisième étage du vieux bâtiment passe en revue certains de ces métiers, qui exigeaient un long apprentissage, beaucoup de patience et l’amour du travail bien fait.

Il y avait donc toute une série de métiers indispensables pour mener à bien les travaux agricoles. Sans l’action des forgerons, serruriers et menuisiers, il n’y aurait pas eu d’outils, sans la main du bourrelier on n’aurait pas pu tirer le chariot ni atteler les bêtes ; sans le vannier ou le potier on n’aurait rien pu conserver ou transporter ; et sans le travail du bûcheron il n’y aurait pas eu de bois.

Ces métiers ont définitivement contribué au développement du monde rural.

Faire connaître les métiers, les techniques et les outils des anciens artisans est l’un des objectifs du musée de la vie rurale.

OBJETS

<p>Enclume de forgeron. Dimensions&nbsp;: 62 x 20 x 30 cm.</p>
Enclume de forgeron
Enclume de forgeron
<p>Varlope, 1789. Travaill&eacute;e de fa&ccedil;on artistique et joliment d&eacute;cor&eacute;e. Dimensions&nbsp;:&nbsp;8,5 x 79 x 6 cm.</p>
Varlope
Varlope
scroll to top icon