Chercheur de musées

Musée de la Musique de Barcelone

Le Moyen-Âge et la Renaissance : la polyphonie

<p>Le parcours de l&rsquo;histoire de la musique commence avec la naissance de la polyphonie. &copy;&nbsp;Museu de la M&uacute;sica. Photo&nbsp;: Rafael Vargas</p>

Le parcours de l’histoire de la musique commence avec la naissance de la polyphonie. © Museu de la Música. Photo : Rafael Vargas

À partir du Xe siècle, la musique occidentale développa un nouveau recours expressif fondé sur la superposition de voix ou de parties différentes appelé la polyphonie. La polyphonie primitive se construisait à partir d’une voix principale appelée cantus firmus. Les instruments étaient utilisés dans l’interprétation musicale conjointement avec les voix humaines. La fabrication d’instruments évolua notablement grâce aux influences et aux apports des cultures islamiques d’al-Andalus. Au cours de la Renaissance, tout au long des XVe et XVIe siècles, la polyphonie prit son envol pour devenir commune et internationale dans la musique occidentale. Une grande variété d’instruments, fabriqués par familles entières et regroupés dans les chapelles et les chansons de ménestrels, foisonnèrent. Ils doublaient ou remplaçaient les voix du chœur. D’autres furent conçus pour exécuter tout seuls les différentes parties des œuvres polyphoniques (claviers, luths, violes, harpes). Conformément à l’esprit humaniste, les personnes savantes devaient savoir chanter et jouer de divers instruments.

scroll to top icon