Chercheur de musées

Musée de la Garrotxa

Le textile et l'École de dessin d'Olot

<p>Espace consacr&eacute; au monde du textile.</p>

Espace consacré au monde du textile.

Le parcours du musée commence à la fin du XVIIIe siècle, un moment où la croissance de la population catalane entraîne une augmentation des terres cultivées, des constructions et des métiers.

Les métiers traditionnels et une première phase d'industrialisation sont synonymes de profonds changements à Olot et dans le reste de la région. Le textile est l'une des activités principales à la Garrotxa. La laine, le chanvre et le lin, des fibres utilisées traditionnellement, sont peu à peu remplacées par le coton. Vers 1774, l'arrivée de France du premier métier à tisser entraîne une hausse importante de son volume de production, surtout pour des casquettes et des bas.

On voit également apparaître l'indienne, une technique d'impression originaire des Indes. Même si les imprimés n'ont jamais été très répandus, en 1782, la mairie d'Olot réclame la création d'une école de dessin afin de soutenir la formation des imprimeurs. Fruit des idées du siècle des Lumières et d'une période de progrès économique, l'école voit le jour en 1783 et propose aussitôt toute une série d'activités.

Elle nomme son premier directeur en la personne de Joan Carles Panyo, qui coïncide à Olot avec Ramon Amadeu, grand sculpteur barcelonais qui fuit la Guerre d'indépendance espagnole. Les deux hommes décorent des églises et des maisons de la ville, laissant un héritage que l'on peut encore visiter de nos jours.

OBJETS

<p>Sans titre (paysage), Joan Carles Pany&oacute; i Figar&oacute;, 1802 et 1840. Huile sur bois.</p>
Sans titre (paysage)
Sans titre (paysage)
<p><em>Bou </em>(Boeuf), Ramon Amadeu i Grau, 1809-1821. Terre cuite polychrom&eacute;e.</p>
Bou (Boeuf)
Bou (Boeuf)
scroll to top icon