Chercheur de musées

Musée de l’art du cuir

Cabinet espagnol

<p>Cabinet espagnol dit de &laquo; La J&eacute;rusalem lib&eacute;r&eacute;e &raquo;, vers 1600-1610, bois, cuir, fers &agrave; dorer et peinture, 48 &times; 80 &times; 33 cm, Italie-France</p>

Cabinet espagnol dit de « La Jérusalem libérée », vers 1600-1610, bois, cuir, fers à dorer et peinture, 48 × 80 × 33 cm, Italie-France

Dans un cabinet espagnol on rangeait des objets de valeur, par exemple des documents et des pièces de monnaie. Il est certainement né de la fusion entre une malle et un coffre arabe.

Sur la principale scène extérieure, on observe un jeune roi en train d’écouter les conseils d’un ancien. Ils sont tous deux entourés de soldats et se trouvent devant une grande ville. On a deux interprétations de cette scène : il pourrait s’agir d’Alexandre le Grand recevant son maître Aristote, pendant la destruction de Thèbes ; ou bien d’une allusion au poème épique du Tasse, intitulé La Jérusalem libérée (1575), très célèbre à l’époque baroque.

scroll to top icon