Chercheur de musées

Musée de l’art du cuir

Art hispano-américain

<p>Vue g&eacute;n&eacute;rale de la salle accueillant les objets d&rsquo;origine hispano-am&eacute;ricaine</p>

Vue générale de la salle accueillant les objets d’origine hispano-américaine

Avec l’installation des colons en Amérique hispanique, la tradition européenne du travail du cuir est introduite sur le nouveau continent. Les colons débarquent avec de grandes malles gainées de cuir, ce qui les protège des éléments pendant la longue traversée. Au début, ils font venir de la péninsule le cuir déjà tanné, les objets et les ustensiles en cuir. Puis, très vite, les techniques du travail du cuir sont elles aussi importées. Les sujets et le savoir-faire des indigènes seront mis à contribution.

Une importante industrie du cuir voit le jour au Mexique et au Pérou grâce à l’apparition de deux nouveaux types de contenants : les sacoches et les valises, décorées de motifs autochtones. La plupart des sacoches fabriquées en osier et revêtues de cuir, ornées de broderies, d’ajours ou de rubans en cuir sont mexicaines. Au Pérou, on utilise plutôt la technique traditionnelle de sculpture des bois durs, qui se caractérise par des lignes épaisses et profondes.

OBJETS

<p>Sacoche de voyage mexicain, XVIII<sup>e</sup> si&egrave;cle, bois, cuir brod&eacute; avec du fil d&rsquo;agave, fer forg&eacute; et ajour&eacute; et osier, 50 &times; 72 &times; 47 cm, Mexique</p>
Sacoche
Sacoche
<p>Malle d&eacute;cor&eacute;e de sc&egrave;nes peintes relatives &agrave; la colonisation, XVIII<sup>e</sup> si&egrave;cle, cuir polychrome, bois et fer forg&eacute;, 43 &times; 105 &times; 55 cm, P&eacute;rou</p>
Malle
Malle
<p>&Eacute;critoire, XVII<sup>e</sup> si&egrave;cle, bois recouvert de cuir repouss&eacute; et bois embouti, 31 &times; 91 &times; 40 cm, P&eacute;rou</p>
Écritoire
Écritoire
scroll to top icon