Chercheur de musées

Musée d'Histoire de Gérone

Le cimetière capucin

<p>Le cimeti&egrave;re de l'ancien couvent Saint-Antoine de fr&egrave;res capucins, datant du XVIII<sup>e</sup> si&egrave;cle. Photo: Kim Peravalsky.&nbsp;</p>

Le cimetière de l'ancien couvent Saint-Antoine de frères capucins, datant du XVIIIe siècle. Photo: Kim Peravalsky. 

Construit en 1753, c'est le seul exemple de Catalogne conservé intégralement. On l'associe au couvent Barberini de Rome et à celui de Palerme, en Sicile. Situé au rez-de-chaussée autrefois souterrain, il est bordé de dix-huit niches verticales dont les bancs sont percés. Selon le rite pratiqué par l'ordre à partir du XVIe siècle, on y asseyait les frères défunts jusqu'à ce que leurs corps se dessèchent. Après deux ans, on les recouvrait d'habits religieux. Ils devenaient alors des objets de contemplation invitant à la réflexion et à la dévotion. Ce rite respectait les canons du concept baroque de la mort et invitait à la réflexion, à la quête de la vie éternelle.

scroll to top icon