Chercheur de musées

Museu d'Arqueologia de Catalunya - Girona

Noyau en silex « miel »

<p>Noyau, n&eacute;cropole de Sant Juli&agrave; de Ramis (Giron&egrave;s), N&eacute;olithique moyen, 4200-3500&nbsp;av. J.-C.</p>

Noyau, nécropole de Sant Julià de Ramis (Gironès), Néolithique moyen, 4200-3500 av. J.-C.

Au cours du Néolithique moyen, il y avait d’importants réseaux d’échanges de matières premières, tels que celui du silex « miel », provenant probablement de Provence, de la variscite de Gavà et de l’obsidienne des îles Lipari, près de la Sicile. Le silex de couleur miel apparaît au cours du Néolithique moyen sous forme de lames, de pointes de flèches et de noyaux. Généralement, ce type de silex est taillé à l’aide de la technique de pression et il fait partie des trousseaux destinés aux enterrements.

scroll to top icon