Chercheur de musées

Musée régional de Manresa

L’archéologie dans le Bages

<p>Mosa&iuml;que romaine de Sant Aman&ccedil; de Vilad&eacute;s (Rajadell), IV<sup>e</sup> si&egrave;cle ap. J.- C.</p>

Mosaïque romaine de Sant Amanç de Viladés (Rajadell), IVe siècle ap. J.- C.

La première grande découverte archéologique dans le Bages est celle d’une dalle funéraire romaine à Rajadell, en 1786. Mais l’activité véritablement archéologique ne va pas commencer avant le début du XXe siècle, à travers des centres de randonneurs, motivés par une soif d’apprendre et d’explorer le territoire.

Concernant la période de la préhistoire, il y a peu de vestiges matériels, seul témoignage sur les habitudes des hommes qui vivaient à cette époque, dans des grottes ou des villages de huttes.

La rencontre entre les colonisateurs grecs, phéniciens et les communautés indigènes va donner naissance à la culture ibérique (VIIe-Ier siècles av. J.- C.). À cette période, l’usage du fer se généralise, de même que le tour de poterie, la monnaie et l’écriture. Les Ibères de Lacétanie occupaient les terres du Bages, de l’Alta Segarra et du Solsonès.

L’entrée dans la civilisation romaine, à partir de 218 av. J.- C., engendre de grandes avancées : de vraies villes sont créées, ainsi qu’un réseau de routes et de grands travaux d’ingénierie, comme les aqueducs. Les Ibères abandonnent les villages dans les collines et s’installent en plaine. Le Bages devient un territoire romain, mais rural, composé de villas dispersées.

OBJETS

<p><em>Guttus</em>, c&eacute;ramique grecque (apulienne), Ve si&egrave;cle av. J.- C.</p>
Guttus
Guttus
<p>Mosa&iuml;que romaine de Sant Aman&ccedil; de Vilad&eacute;s (Rajadell), IV<sup>e</sup> si&egrave;cle ap. J.- C.</p>
Mosaïque romaine de Sant Amanç
Mosaïque romaine de Sant Amanç
<p>Moule pour la fonderie, &acirc;ge du bronze</p>
Moule pour la fonderie
Moule pour la fonderie
scroll to top icon