Chercheur de musées

Musée régional de Manresa

Art catalan de l’époque baroque

Au XVIIe siècle, l’église catholique encourage la religiosité populaire et renforce le pouvoir de l’image comme instrument permettant de divulguer leur doctrine. La croissance de la population et l’apparition de nouveaux ordres religieux font que les églises se remplissent, et de nouveaux retables sont construits. Manresa devient l’un des centres de production les plus importants de sculpture à l’époque baroque.

Les retables de la Renaissance, selon la tradition médiévale, sont conçus selon une vision narrative, où prédomine la peinture en aplat. Lors de la première moitié du XVIIe siècle, la sculpture gagne de l’importance, et va même occuper tout l’espace du retable. Sa structure est conservée, mais il gagne peu à peu du mouvement et du volume.

Au cours du XVIIe siècle, les ateliers de sculpteurs de Manresa prennent de l’importance. Certains de leurs représentants, comme Joan Grau et son fils Francesc Grau, obtiennent la reconnaissance et travaillent sur des œuvres plus prestigieuses pour toute la Catalogne. Dès le XVIIIe siècle, les derniers représentants de l’école de Manresa, particulièrement Josep Sunyer et Jaume Padró, se dirigent vers un baroque plus académique, aux formes néoclassiques.

OBJETS

<p>Adoration des bergers, Joan Grau (sculpteur), 1642, retable du rosaire de l&rsquo;&eacute;glise de Sant Pere M&agrave;rtir, couvent des dominicains, Manresa</p>
Adoration des bergers
Adoration des bergers
<p>Flagellation du Christ, Pere Fern&aacute;ndez, 1620, retable principal de l&rsquo;&eacute;glise d&rsquo;El Carme de Manresa.</p>
Flagellation du Christ
Flagellation du Christ
<p>L&rsquo;arbre du rosaire, auteur inconnu, seconde moiti&eacute; du XVII<sup>e</sup> si&egrave;cle, &eacute;glise Sant Pere M&agrave;rtir, couvent des dominicains, Manresa</p>
L’arbre du rosaire
L’arbre du rosaire
scroll to top icon