Chercheur de musées

Museu Comarcal de la Conca de Barberà

La Conca moderne

<p>Vue g&eacute;n&eacute;rale de la section la Conca moderne.</p>

Vue générale de la section la Conca moderne.

L’étape médiévale s'acheva par une crise qui se poursuivit jusqu'au XVIIe siècle. La guerre des faucheurs (guerra dels Segadors), conjointement à une époque de mauvaises récoltes, de sécheresse, de maladies et d'épidémies, encouragea l'apparition du banditisme. Plusieurs bandits perpétraient leurs méfaits dans la Conca et surtout dans les montagnes de Prades. Ils étaient issus de la pauvreté de la campagne et des affrontements politiques du pays.

Les nobles de la Conca participèrent activement aux confrontations politiques de l'époque : les nyerros du gouvernement, comme le comte de Santa Coloma, qui fut vice-roi de Catalogne, et les cadells (chiots) de l'opposition, comme le seigneur de Vallespinosa, Josep de Biure i Margarit ; les Alba et les Desclergue de Montblanc ; les Llorac de Solivella et les Armengol, barons de Rocafort.

Une lente récupération démographique, agraire et artisanale s'amorça au XVIIIe siècle. Les artisans étaient regroupés en groupes professionnels, parmi lesquels les tisserands, les forgerons et les corroyeurs étaient plus particulièrement représentés. Il y avait également des artistes, comme le peintre Cristòfor Hortoneda de Montblanc ou l'écrivain Vicenç Garcia, plus connu comme le Recteur de Vallfogona.

OBJETS

<p><em>Adoration des Rois Mages,</em> Crist&ograve;for Hortoneda.</p>
Adoration des Rois Mages, Cris...
Adoration des Rois Mages, Cristòfor Hortoneda
<p>Espace consacr&eacute; au banditisme dans la Conca.</p>
Banditisme dans la Conca
Banditisme dans la Conca
scroll to top icon